Quelques photos prises au cours de mes dernières sorties (ou dans mon jardin).

Phaneroptera nana

Août est LE mois des Orthoptères. Les grandes sauterelles vertes sont bien présentes dans les feuillages, et, le soir surtout, on peut les entendre chanter...

Pour cette femelle, je pencherais plutôt pour Phaneroptera nana car l'oviscape parait coudé assez régulièrement. Mais, avec P. falcata, la détermination est presque touours propice aux doutes... D'autant plus que les deux espèces sont présentes chez moi.

Concephalus dorsalis mâle

Conocephalus dorsalis femelle

Cette petite sauterelle verte, Conocephalus dorsalis (15 mm environ), affectionne les milieux humides tels les bords des eaux peuplés de joncs. Elle ressemble fort à C. fuscus qui peut être rencontré dans les mêmes milieux - c'est d'ailleurs le cas ici -. Le meilleur critère pour les différencier reste la forme de l'oviscape, coudé, chez la femelle bien sûr. Les ailes sont généralement courtes, mais pas toujours. Et alors,dans ce cas,  C. dorsalis ressemble vraiment à son "cousin".

Stethophyma grossum femelle

Stethophyma grossum mâle

Ce grand criquet - Stethophyma grossum, le criquet ensanglanté - vit dans des milieux proches de l'espèce précédente. Je les trouve d'ailleurs ensemble, même si le criquet préfère une végétation plus basse.

C'est un gros criquet avec un fort dimorphisme sexuel. D'abord, par la taille: à peine 20 mm au maximum pour le mâle mais 30 mm pour les femelles. Par la robe, d'autre part. Les femelles sont beaucoup plus colorées. Certaines sont plus ou moins maculées de rose/rouge, d'où leur nom sans doute. Désolé, le spécimen représenté n'en présente pas la moindre trace mais vous pourrez en voir dans d'autres articles antérieurs de mon blog.

Orthetrum cancellatum femelle

Pour changer un peu, un Orthetrum cancellatum femelle reconnaissable à ses cerques noirs et non blancs comme chez O. albistylum. Les deux espèces étant par ailleurs communes chez nous. Cependant, Orthetrum cancellatum se limite aux eaux stagnantes de toutes sortes alors que O. albistylum se rencontre aussi au bord des eaux courantes à faible courant (je le trouve au bord de la rivière).

Coenagrion sp

Deux Coenagrions in copula formant la forme oh combien connue du coeur. En vue latérale, je ne puis donné un nom à ces deux spécimens. Désolé.

Pour finir, un bourdon, genre Bombus. Peut-être Bombus muscuorum. Pas sûr!

Bombus sp._8787