Macrosiphum rosaeAvec les beaux jours reviennent les pucerons. Sur les jeunes pousses de rosiers, on trouve Macrosiphum rosae, le puceron des rosiers...

Il peut être vert ou rose. Ici il est rose.Mais il est facile de le reconnaître car il a cornicules noirs (chez l'adulte).

Il provoque l'apparition de bourgeons (floraux) rabougris. Et guère plus de dégâts. De toutes façons, les prédateurs sont rapidement à l'oeuvre pour réguler ses populations, qu'ils soeint coccinelles, syrphes ou autres.

syrphe - larve

 

Macrosiphum rosae- colonie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aphis gossypiiSur une jeune pousse de pommier, j'ai trouvé une femelle fondatrice de l'espèce Aphis gossypii. Elle est arrivée il ya peu de temps car elle n'a donné naissance qu'à un petit et le second est en train de naître.

Les deux fourmis n'ont pas inscrit "pucerons" à leur menu. Elles sont là car elles pratiquent l'élevage de pucerons pour en obtenir du miellat. Les colinies se développent mieux car les fourmis le sprotègent des prédateurs.

A. gossypii se rencontre sur de nombreuses plantes, dont pas mal de cultivées. C'est pour cela qu'on l'appelle puceron du melon, ou du concombre, ou du coton, ...

Ceci lui vaut d'être (mal)traité par les producteurs.